fox voyage logo

Le temple d’Angkor Vat est le plus ancien et le plus célèbre du Cambodge. Avec ses 5 tours en forme de lotus s’élevant à 65 mètres dans le ciel, il offre un spectacle à couper le souffle.

Situé à Siem Reap, ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO était autrefois la plus grande ville préindustrielle du monde. Il reste l’une des anciennes merveilles du monde et constitue une visite incontournable pour tout visiteur du Cambodge.

Histoire du temple d’Angkor Vat, l’apogée de l’empire khmer

Les ruines du temple d’Angkor Vat sont ce qui reste de l’ancien Empire khmer.

L’Empire khmer a dominé presque toute l’Asie du Sud-Est du 9ème au 13ème siècle, tout le Cambodge, ainsi qu’une grande partie de la Thaïlande, le sud du Vietnam et le Laos. Plus d’un million de personnes vivaient dans et autour du temple.

Le roi Suryavarman II a construit le temple d’Angkor Vat en 1177. Partiellement achevé, Angkor a été saccagé par les Chams, ennemis des Khmers.

Après l’invasion, le roi Jayavarman VII a reconstruit et achevé Angkor Vat qui, pendant 500 ans, a été le cœur majestueux de la société cambodgienne, d’abord comme ville et centre commercial, puis, au XVIIe siècle, comme temple bouddhiste.

temple d'angkor wat de l'intérieur

Le plus grand temple du monde ?

Le temple d’Angkor Vat est le plus grand temple religieux du monde, dédié au dieu Vishnu.

Au début de l’Empire khmer, le culte de Vishnu était secondaire par rapport à celui de Shiva.

Lire aussi :  Découvrez 6 merveilleuses villes italiennes pour des vacances à petit prix cet été!

Cependant, le vaishnavisme (culte de Vishnu) était en plein essor en Inde et a probablement influencé Suryavarman II, qui a rompu avec la tradition shivaïte de ses prédécesseurs et a dédié Angkor Vat à Vishnu plutôt qu’à Shiva.

vue aérienne du temple d'angkor wat

Pourquoi ce temple est-il si particulier ?

Son nom se traduit par “Temple de la ville” et sa construction aurait nécessité quelque 50 000 artisans, ouvriers et esclaves.

Avec une superficie de 162,6 hectares, il reste le plus grand édifice religieux du monde. D’abord dédié au dieu hindou Vishnu, il a été converti en temple bouddhiste au XIVe siècle.

Le temple a une superficie d’environ 2 kilomètres carrés et se compose de trois niveaux. Des bas-reliefs et des sculptures couvrent presque tous les murs du temple.

Les murs extérieurs du niveau inférieur sont particulièrement remarquables. Près de 2 000 apsaras (danseuses célestes) y sont sculptées. Elles ont inspiré la renaissance de la danse des apsaras dans la culture cambodgienne. D’autres sculptures représentent des scènes de guerre, de la vie quotidienne et des légendes hindoues.

sculptures sur le temple d'angkor wat

Le mur sud présente des scènes du paradis et de l’enfer. Des représentations du “barattage du lait de l’océan” hindou se trouvent sur le mur est.

La tour principale, au troisième niveau, contient quatre statues de Bouddha. Chaque statue fait face à un point cardinal différent. On dit que le respect de ces statues porte chance.

Les structures en pierre que vous voyez aujourd’hui ne sont qu’une partie de ce qui existait à Angkor. Il y avait aussi une immense ville de maisons en bois, de marchés, de magasins, de palais et de bâtiments publics.

Lire aussi :  Cette ville splendide d'Argentine reste méconnue : La découvrirez-vous ?

temple d'angkor wat sous le soleil

Elsa est une véritable passionnée du voyage et adore découvrir de nouveaux horizons. Elle est constamment en quête de nouvelles expériences enrichissantes, que ce soit en se perdant dans les marchés animés ou en parcourant les sentiers moins fréquentés.

Comments are closed.