S’il est une expérience que vous apprécierez lors de votre voyage à Cuba, c’est bien celle de marcher et de photographier les rues pittoresques de ses villes coloniales les plus emblématiques.

La plupart des rues cubaines ont ce charme particulier que l’architecture et la lumière leur apportent, une symbiose parfaite qui vous donnera l’impression d’être dans un endroit romantique, spécial et intemporel.

Explorez l’essence même de Cuba à travers une promenade inoubliable dans les 5 rues les plus emblématiques de La Havane.

1. Rue Obispo

Cette rue emblématique est l’une des plus anciennes de La Havane. Elle a été conçue en 1519, lorsque la Villa de San Cristóbal a été établie près de la baie du même nom.

C’est une rue étroite, réservée aux piétons. Elle est très animée et bordée de galeries d’art, de boutiques et de bars musicaux. C’est l’endroit idéal pour flâner et, en même temps, pour observer les habitants dans leurs allées et venues quotidiennes, tout en se divertissant et en apprenant l’histoire.

Cette rue abrite également l’hôtel Ambos Mundos, où le prix Nobel Ernest Hemingway, qui connaissait Obispo comme sa poche, a longtemps vécu.

2. Malecón (Avenue du Golfe)

Le Malecón de La Havane, site de renommée universelle, n’est pas seulement impressionnant et attrayant, c’est aussi une œuvre d’art colossale, un mur côtier en béton qui borde une partie de la capitale cubaine, du Vedado à la Vieille Havane.

Lire aussi :  Liquides en cabine : Quelle quantité pouvez-vous vraiment emporter ?

Le Malecón, dont la construction a débuté en 1901 et a duré environ trois décennies, longe la côte nord de la capitale cubaine sur presque 8 kilomètres. Il s’étend du Castillo de La Punta, à l’entrée de la baie, jusqu’à l’embouchure de la rivière Almendares, l’une des plus belles rivières de La Havane.

Surnommé “le plus long canapé de la ville”, le Malecon de La Havane est un bel endroit pour les amoureux, où se retrouvent pêcheurs amateurs, peintres, photographes et musiciens : un véritable reflet de la vie de ses habitants.

3. Paseo del Prado (Paseo de Martí)

Le Paseo de Martí était à l’origine la rue du Prado ou Paseo del Prado, comme on l’appelle communément. Cette avenue de La Havane a plus de 200 ans d’histoire et a longtemps été l’avenue la plus importante et la plus belle de la ville.

Aujourd’hui, c’est un endroit attrayant pour les visiteurs et un lieu de prédilection pour les Cubains. Le Gran Teatro Alicia Alonso, l’hôtel Telégrafo Axel et l’hôtel Parque Central se distinguent sur l’un de ses trottoirs.

Huit statues de lions en bronze gardent cette avenue. Prenez place sur l’un des bancs en pierre avec un dossier et un socle en marbre pour admirer le panorama éclectique qui vous entoure : lampadaires en fer, arbres, demeures coloniales.

4. La Rampa

La Rampa, une zone d’urbanisation et d’architecture magnifique, est située en plein cœur du Vedado.

Dans ce quartier de la capitale, où convergent le paysage marin et la ville construite de la modernité, on trouve en cinq pâtés de maisons l’hôtel Habana Libre, l’hôtel Nacional, siège de la mafia à Cuba depuis 1930, l’hôtel Vedado, l’hôtel Saint John’s et le célèbre hôtel Capri.

Lire aussi :  Sécurité en vol : Ce conseil inattendu peut-il vraiment vous sauver la vie ?

La Rampa abrite également le plus grand cinéma de l’île : le Yara, le Pabellón Cuba, où se tiennent d’importants concerts et foires artisanales.

En outre, si vous souhaitez profiter pleinement de la vie nocturne de La Havane, vous trouverez dans cette rue des boîtes de nuit de renommée internationale.

5. G Street (Avenue des Présidents)

Cette avenue, outre son caractère de parc urbain, se distingue par le grand nombre de sculptures situées dans la promenade centrale, ce qui en fait l’un des ensembles sculpturaux les plus importants de la ville aujourd’hui.

À ses débuts, la grande avenue s’appelait “Calle G”, mais l’emplacement, en 1921, du monument à Tomás Estrada Palma, premier président de la République (1902-1906), et des statues d’illustres présidents latino-américains, dont Salvador Allende, Simón Bolívar et Benito Juárez, lui a valu d’être appelée “Avenida de los Presidentes” (avenue des présidents).

À proximité se trouvent d’importants centres culturels, récréatifs et touristiques tels que l’hôtel Presidente, la Casa de Las Américas, le musée de la danse, l’hôpital historique Calixto García, le Castillo del Príncipe et la Quinta de los Molinos.

Elsa est une véritable passionnée du voyage et adore découvrir de nouveaux horizons. Elle est constamment en quête de nouvelles expériences enrichissantes, que ce soit en se perdant dans les marchés animés ou en parcourant les sentiers moins fréquentés.

Comments are closed.