Dans cet article, nous vous mettons en garde contre les pièges à touristes les plus courants à Cuba et nous vous expliquons comment les éviter.

Voici les quatre escroqueries les plus courantes à Cuba avec lesquelles il faut être plus vigilant. Comme vous le constaterez, elles sont mineures et à l’aide de ce guide et un peu de bon sens, il est facile de les éviter.

1. Je vous emmène dans le meilleur paladar de La Havane

La situation est la suivante : vous vous promenez dans une rue de La Havane et les Cubains, qui sont généralement très amicaux et bavards, vous arrêtent pour vous dire bonjour et vous parler pendant un moment. Au bout d’un moment, ils vous proposent de vous emmener dans le meilleur paladar de La Havane.

Bien sûr, ce ne sera pas le meilleur restaurant de La Havane, loin de là. Le type a simplement un accord avec ce paladar et reçoit une commission ou un repas pour vous y emmener.

Comment éviter cela ?

La meilleure option est de se fier à l’opinion des restaurants qui apparaissent dans les guides ou les blogs (TripAdvisor).

2. Je vous donnerai le meilleur cigare de Cuba au meilleur prix

Si vous rencontrez des gens dans la rue qui vous vendent des cigares de La Havane ou si vous achetez des cigares directement auprès d’une coopérative, le cigare que vous allez obtenir est faux.

Il s’agit de l’une des escroqueries les plus courantes à Cuba. Ils profitent de la notoriété des cigares Cohiba pour vous vendre un cigare cubain qui ne l’est pas. Vous allez payer de l’argent pour un cigare d’origine douteuse et qui n’a pas la qualité qu’il est censé avoir.

Comment éviter cela ?

Je vous recommande d’éviter d’acheter des cigares dans la rue et dans les coopératives. Achetez exclusivement à la Casa del Habano.

3. Combien coûte le taxi ? Bienvenue dans l’art du marchandage

Taxi ? Co-cab ? Tuk-tuk ? Quel que soit le moyen de transport choisi, négociez toujours le prix de la course avant de monter dans le taxi.

Les tarifs varient beaucoup d’un taxi à l’autre, surtout si vous êtes un touriste. Si vous constatez qu’ils vous proposent un prix excessif, n’hésitez pas à demander à un autre taxi. Vous êtes sûr de trouver rapidement quelqu’un pour vous emmener.

D’ailleurs, n’oubliez pas d’utiliser les taxis collectifs, surtout dans les grandes villes comme La Havane.

4. Changer de l’argent dans la rue ? Non merci

Une autre des arnaques les plus courantes à Cuba consiste à essayer de changer de l’argent dans la rue. L’arnaque consiste à vous proposer un meilleur taux de change que celui de la CADECA (bureau de change à Cuba) et à vous donner en échange des pesos cubains (CUP) au lieu de pesos convertibles (CUC), la monnaie du touriste.

Pour vous donner une idée, un CUC vaut 24 fois plus qu’un CUP. Vous voyez maintenant le problème, n’est-ce pas ?

Comment l’éviter ?

Toujours changer de l’argent dans les bureaux de change officiels.

 

Nicolas est un globe-trotter dans l'âme avec un penchant particulier pour les aventures en Asie et en Amérique latine. Ses aventures l'ont amené à embrasser des modes de vie variés, de la vie trépidante des grandes métropoles asiatiques aux paisibles villages de montagne.

Comments are closed.