Qui n’a jamais vécu une mauvaise surprise en rentrant de voyage à l’étranger ? Une facture monstre de téléphone portable assortie de frais d’itinérance (aussi appelés frais de roaming), souvent bien supérieurs aux montants habituels.

Que cela soit pour le travail ou les vacances, il est indispensable de connaître quelques astuces pour limiter au maximum ces dépenses imprévues. Dans cet article, nous vous proposons des conseils et recommandations pour éviter toute mauvaise surprise au retour.

Qu’est-ce que les frais de roaming ?

Les frais de roaming sont les coûts engendrés par l’utilisation du réseau mobile d’un autre opérateur lorsqu’on se trouve dans un pays étranger. Cela concerne aussi bien les appels, les SMS que l’internet mobile. Les tarifs pratiqués varient généralement en fonction de la destination. Ils dépendent également du forfait et de l’offre souscrite via l’opérateur d’origine. La vigilance est donc de mise avant et pendant le séjour à l’étranger, afin d’éviter des frais exorbitants.

Connaître son forfait et sa couverture européenne ou internationale

Avant même de partir à l’étranger, il est essentiel de vérifier les conditions de son offre mobile sur deux points : la couverture géographique et les services compris. Certains forfaits intègrent en effet l’utilisation du mobile dans certaines conditions, notamment au sein de l’Union Européenne (UE). Pour d’autres destinations ou offres, le prix de chaque minute d’appel, message ou Mo utilisé peut vite grimper. Il est donc important de connaître les tarifs appliqués par son opérateur avant de voyager.

Les solutions pour éviter les frais de roaming

Désactiver l’itinérance des données

Le premier réflexe à avoir est de désactiver l’itinérance des données de son téléphone dès que possible. Cela permet de limiter la consommation de données cellulaires involontairement. Sur iPhone, cette option se trouve dans Réglages > Données cellulaires. Sur Android, elle est disponible dans Paramètres > Cartes SIM et réseau > Itinérance de données. Attention toutefois : cela désactive également l’accès à internet lorsqu’on n’est pas connecté à un réseau Wi-Fi.

Profiter des réseaux Wi-Fi publics gratuitement

  • Se connecter aux réseaux Wi-Fi publics : restaurants, cafés, hôtels et même certains moyens de transport urbains disposent souvent de bornes Wi-Fi gratuites. Bien sûr, il faut être prudent quant à la garantie de la sécurité de ces réseaux. En cas de doute, privilégiez les réseaux sécurisés avec mot de passe pour éviter d’exposer vos données personnelles.
  • Utiliser des applications de cartes en mode hors-ligne : Google Maps ou Maps.me permettent de télécharger les cartes avant le départ, pour un usage sans connexion à l’étranger et ainsi éviter les frais.
  • Téléphoner avec les applications de messagerie : WhatsApp, Messenger, Viber ou encore Skype sont des alternatives gratuites aux appels traditionnels. Il suffit d’être connecté à un réseau Wi-Fi pour discuter avec ses proches.

Se renseigner sur les offres complémentaires proposées par son opérateur

Pour ceux qui ne peuvent se passer d’internet mobile même en voyage, il est possible de souscrire à des options temporaires adaptées aux besoins du séjour : week-end, semaine ou mois. Ces options permettent de bénéficier d’un forfait limité de données, voire de minutes d’appel ou de SMS, à des prix généralement plus bas que les tarifs hors-forfait classiques. N’hésitez pas à contacter votre opérateur pour déterminer l’offre la plus intéressante.

Acheter une carte SIM locale

Enfin, dernier conseil pour éviter les frais de roaming lors d’un voyage à l’étranger : investir dans une carte SIM prépayée locale. Cette option, accessible si votre téléphone est débloqué, permet de profiter des offres de l’opérateur local sans faire exploser sa facture. Attention néanmoins, il s’agit alors de bien vérifier au préalable les coûts des appels vers son pays d’origine.

 

Nicolas est un globe-trotter dans l'âme avec un penchant particulier pour les aventures en Asie et en Amérique latine. Ses aventures l'ont amené à embrasser des modes de vie variés, de la vie trépidante des grandes métropoles asiatiques aux paisibles villages de montagne.

Comments are closed.