Difficile de répondre à cette question tant l’Islande offre une expérience différente selon la période durant laquelle vous décidez de vous y aventurer. Chaque mois a ses atouts et ses particularités, rendant chaque visite sur l’île-pic enchantée particulièrement spéciale.

Entre les spectacles volcaniques et les saisons propices à l’observation d’aurores boréales ou du soleil de minuit, voici quelques éléments pour mieux comprendre quand remplir votre valise pour partir en Islande.

Aurores boréales et nuits étoilées : septembre à avril

Pour admirer les magnifiques aurores boréales qui parent le ciel islandais de leurs voiles colorés, il faut opter pour des vacances entre septembre et avril. Durant cette période, les jours sont courts et les nuits plus longues, offrant un décor parfait pour un spectacle mémorable. Plus précisément :

  • Les mois de septembre et octobre sont idéals pour profiter des paysages automnaux et observer les premières aurores boréales. Les températures restent clémentes et la météo souvent favorable.
  • L’hiver (novembre à février) est synonyme de froid mais aussi de moins de touristes, ce qui permet de découvrir l’île sous son manteau blanc sans la foule. Les aurores boréales sont alors fréquentes, mais les conditions météorologiques peuvent être capricieuses.
  • Mars et avril constituent une bonne période pour les amateurs de ski avec la possibilité d’assister à des aurores boréales en fin de journée.

Soleil de minuit et nuits blanches : juin à août

Si vous préférez profiter du soleil dans un décor idyllique, choisissez de visiter l’Islande durant l’été, entre juin et août. Le soleil ne se couche quasiment pas (soleil de minuit) et permet de découvrir la nature islandaise sous son plus beau jour :

  • Les mois de juin et juillet sont parfaits pour explorer les fjords, les plages et les côtes découpées de l’île. La nature explose de vie et de verdure, offrant des paysages à couper le souffle.
  • Août est souvent considéré comme le meilleur mois pour observer la faune locale, notamment les nombreux oiseaux migrateurs qui élisent domicile sur l’île ainsi que les baleines qui passent près de ses côtes.
Lire aussi :  Juin approche : Découvrez les meilleures destinations pour une semaine

Le printemps et l’automne : mai et septembre – octobre

L’Islande au printemps et en automne offre des paysages contrastés et un climat changeant. Moins touristiques que l’été, ces périodes permettent néanmoins de profiter de ses attraits avec moins de monde. Des migrateurs aux couleurs chatoyantes ajoutent un charme particulier aux panoramas déjà spectaculaires.

Volcans en éruption : l’attraction incontournable

L’éruption du 16 mars dernier sur la péninsule de Reykjanes, en amont de la ville de Grindavik, se poursuit et offre un spectacle grandiose. Si vous souhaitez immortaliser ce phénomène naturel impressionnant, sachez que l’activité volcanique islandaise est imprévisible :

  • Les éruptions peuvent durer plusieurs jours, voire des semaines ou des mois.
  • Certaines périodes sont plus propices aux éruptions, mais l’observation d’un tel événement demeure aléatoire.

Si vous êtes prêts à tenter votre chance, prenez quelques conseils auprès des photographes expérimentés pour mettre toutes les chances de votre côté et capturer ces instants magiques.

La météo capricieuse islandaise

Quel que soit le mois choisi pour partir en Islande, il est important de toujours garder en tête que la météo peut être imprévisible et changeante. Les tempêtes et les averses ne sont pas rares, et il est recommandé :

  • De vérifier les prévisions régulièrement avant de planifier vos activités.
  • D’emporter des vêtements adaptés et imperméables pour faire face à toutes les situations.

Nicolas est un globe-trotter dans l'âme avec un penchant particulier pour les aventures en Asie et en Amérique latine. Ses aventures l'ont amené à embrasser des modes de vie variés, de la vie trépidante des grandes métropoles asiatiques aux paisibles villages de montagne.

Comments are closed.